Pour nous contacter :

Tél : 05-57-77-10-25

FAX : 05-56-06-61-45

Mail : ce.0333132a@ac-bordeaux.fr

Adresse : Rue des futaies – BP 50029 – 33564 Carbon-Blanc cedex

Nos slams contre le sexisme

Avec Esope, champion de France de slam, Estelle, Romane et Léo ont cassé des clichés grâce à la poésie.

Depuis que je suis née

Je suis dans un monde stéréotypé

Le bleu c’est pour les garçons

Et les filles obligées d’avoir les cheveux longs

Quand on est au volant

Ils nous voient comme des tyrans

A chaque fois que y’a des accidents

C’est forcément nous qui sommes inexpérients

Dans le métro

Y’a de nombreux salauds

Si on met une jupe on s’fait siffler

Ou pire agresser

Aujourd’hui tout ça ,ça m’prend la tête

Quand je vois comment ils nous jettent comme des serviettes

Après avoir abusé de nous

Comme des p’tits voyous

Le sexisme c’est comme fumer il faut arrêter

Et je pense qu’avec un peu de volonté

On peut tous y arriver

Perso j’men tape des critiques

Et des remarques antipathiques

J’ai écrit un texte de slam

Qui j’espère fera réfléchir de nombreuses âmes

Estelle

Le sexisme c’est dangereux comme le cancer

Il faut se battre comme à la guerre.

J’ai travaillé pendant tout le trajet

Et tout le monde me regardait comme une star de ciné.

J’ai pas compris tout de suite

A quoi cela servait

Mais j’ai pris une cuite

Pour tout oublier,

La stabilisation de cette situation

Est aussi dure dans le métro qu’à la maison.

Tout ne se passe pas qu’à la télé même dans la rue ça peut t’arriver

Ces mensonges ont commencé avant même la maternité.

J’ai rien compris car je ne parlais pas ta langue

Mais t’as insisté comme un boomerang.

J’ai voulu créer un slam

Pour montrer comment t’as terni mon âme.

Au début je pensais que tu voulais m’aider

Mais j’ai été aveuglée puis épuisée.

J’ai eu beaucoup de manque d’inspiration,

J’ai voulu m’affirmer.

Mais ça n’a pas marché.

Dans tous les cas il faut y faire attention

Car le sexisme est toujours présent

Malgré toutes ces interventions.

J’espère qu’il va disparaître avant que j’ai un enfant.

Romane

Ne te fais pas de scène

Je ne serai pas ta reine

quand tu me parles je me ferme

j’ai pas l’impression que tu me dis « je t’aime »

Quoi qu’il en advienne

Mon corps est animé par la haine

J’ai l’impression que j’suis une sirène

A chaque fois que je parle tout le monde se ramène

Tu ne vois pas que ça me fait de la peine, que ça me gêne

C’est quoi ton blême hein ?

Le sexisme c’est

L’agression à c’que t’es

Qui te frappe encore et encore

Parce que tu n’es pas la même

Les cris transpercent la nuit

Au fond de cette rue elle gémit

Elle ne veut que retourner dans son lit

Elle est au fond du puits

Pour elle ça en devient normal

Comme acheter ta baguette de pain

Tout ça parce qu’elle est du genre féminin

L’autre gamin lui s’en fout

Car ses amis il en a plein

Ce tournant sans frein putain ça ne prendra jamais fin

Il n’a pas le droit faut arrêter de toucher du bois

Il faut hausser la voix

Montrer qu’il n’y a pas que toi

Et que toutes les femmes continuent le combat

Je dois faire un choix

Oublier ce qui se passe là

Ou combattre ceux qui pensent être rois.

Léo

Collège de Carbon Blanc – 4e